Les sopranes

Si vous aimez, partagez !

Armelle

« J’ai commencé à chanter dans une grande chorale de l’Ain : l’Astragale. J’ai ensuite fait partie pendant quelques mois du groupe Chorins avant d’intégrer les Briques Bleues à la création du groupe en 2000.

Si je devais emmener deux albums sur une île déserte ?  J.J. Goldman (Tournée 98 En passant) et Stephan Eicher (Live Non ci badar, guarda e passa) »

Audrey

« Je suis arrivée aux Briques Bleues en 2003, au retour d’une escapade alsacienne. J’ai retrouvé avec plaisir des amis de longue date et m’en suis fait de nouveaux. En 2005, j’ai troqué ma casquette de choriste contre celle de chef de chœur.

Si je devais emmener de la musique sur une île déserte ? Ayo (Joyful), j’écoute cet album avant les concerts des BB ! et un album de Mika qui a une fâcheuse tendance à me mettre une pêche d’enfer ! »

Françoise

« Je chante depuis que je suis toute petite (chorales scolaires…). Lors d’une fête entre amis, j’ai chanté en public et les encouragements des invités ont provoqué le déclic. J’ai fait partie de la chorale « la clé des champs » de Clermont (La Glacière). Toutefois, cela ne me correspondait pas vraiment, je voulais que ça bouge un peu plus. J’ai donc ensuite intégré pendant 3 saisons la troupe du CASC (Clermont communauté). Un heureux hasard m’a fait découvrir les Briques Bleues dans le journal « Demain Clermont » à l’automne 2008. Le groupe cherchait une Soprane ! Le début de l’aventure Briques bleues !

Si je devais emporter deux albums ? pas plus? Axelle Red  (A tâtons) et Henri Salvador (Chambre avec vue). »

Liliane

« J’ai commencé par le piano et je chante depuis le lycée en chorale. A Paris, j’ai fais partie de la chorale Cantarel pendant plus de 10 ans. A cette époque, j’ai suivi des cours de chant pendant 2 ou 3 ans.  En arrivant à Clermont-Ferrand, j’ai eu envie de rejoindre un groupe sans savoir lequel choisir. C’est Benoît (qui chante chez les Ténors) qui a proposé ma candidature aux Briques Bleues et j’ai eu le plaisir de découvrir à la fois un répertoire peu habituel pour moi et la mise en scène. Je me suis mise aussi à la clarinette.

Sur une île déserte , je partirais avec une des symphonies de Didier Squiban et une compilation de Jacques Brel. »